« Concert » : LES PREMIERS LES DERNIERS

vendredi 9 février 2018
20 h 30


duo Claire Rengade & Etienne Roche

Un duo d’écrivants

Ils ont en commun le crayon et le noir et blanc, ils écrivent au kilomètre sur des table de cuisine, des mots de notes des sons, à mettre en bouche immédiatement sur scène. Ils entendent parler l’un de l’autre depuis longtemps par des musiciens des acteurs dans la géographie. Alors leur première conversation a immédiatement été d’écrire l’un pour l’autre puis d’en parler, et de se retrouver dans des cuisines, oui. Et le bon moment arrive: une comédienne auteure et un musicien compositeur se mettent à mêler exprès pour eux des mots des notes sans devenir de la chanson pour autant. Et ça s’entend.

le texte

Nous avons choisi de parler des gens, des proches de nous, des pas importants ou des n’importe qui, des gens tout court comme nous, et de la vitesse de l’autour, du déplacement, des courses derrière quelqu’un ou derrière l’argent, du changement de maison ou du passage des frontières, changer de famille ou de pays, c’est un peu de la vie que nous cherchons, à écrire parler comme on respire, on prend nos souffles du doux à l’haletant mode vivant.

Le texte rassemble des inédits et des extraits de Ma plus grande pièce c’est dehors et Déménagements ( Editions Espaces 34) et de Ceux qui ne sont pas là levez-vous (éditions Color Gang).

Déménagements a été écrit en résidence à Chateaurouge à Annemasse, en restant plusieurs années dans un quartier en plein projet de rénovation urbaine (ANRU). Les habitants se déplacent car il se construit d’autres habitations avant destruction de leur immeuble . L’occasion de s’entre parler de tout, et de se rappeler que tout exode d’origine et un exode rural.
Pour
Ma plus grande pièce c’est dehors, Claire Rengade a suivi pendant trois ans le chantier-cathédrale de la Ligne TGV Est, et s’est immergée dans les différents métiers liés à la construction, des premiers relevés de géomètres aux derniers essais radio satellite. Elle écrit une fable à dire sur la vitesse mode foule.

une création musicale à la mesure de la parole

La composition se base sur la parole: après un travail de comédienne sur le texte, nous observons le tempo de la parole parallèlement à la construction du texte (son rythme, ce qu’il dit). Puis Etienne écrit une partition en tenant compte aussi de la couleur de la voix de Claire. Par exemple. L’idée étant d’expérimenter le plus d’entrées possibles avec nos deux instruments (voix, contrebasse), nous sommes vraiment en co- écriture où chacun a son mot à dire en tant qu’auteur et interprète à la fois. Ce qui, au final, nous permet l’un l’autre de produire des sons que nous ne pouvons pas faire sans l’autre. C’est dans cet entre-deux non défini que nous souhaitons rester, parler-chanter sans trancher entre l’un et l’autre, jouer-dire sans choisir entre la musique ou le théâtre.

On se trans-genre, voilà, c’est nous.

ENTRÉE 10€